22 juillet 2006

Conférence : Le système nerveux . Influx nerveux

 

 
1

Association pour la santé et l'environnement
Développement Humain Durable

http://associationpourlasanteetlenvironnement.skynetblogs.be

 

 

Il ne suffit pas de vivre . Il faut bien vivre ...

2

 

La cellule de base du système nerveux est le neurone.

Il a la fonction de transmettre l'influx nerveux.

1

Il existe une différence de potentiel entre l'intérieur et l'extérieur de la membrane de l’axone du neurone,
responsable de l’influs nerveux.

 

- I -
Au repos

 

 

L'intérieur de la membrane est négatif

et l'extérieur est positif.

La différence de potentiel mesure : -70 mV.

2

 

- II -
Dépolarisation

 

 

Lorsque les ions Na+   entrent dans le neurone.
L'intérieur devient momentanément Positif

et l'extérieur devient négatif.
Il y a une dépolarisation .
L'influx nerveux se propage.

3

 

- III -
Repolarisation

 

 

1 milliseconde après :


La membrane devient imperméable au Na+.
Et perméable au K+.
Le K+ sort de la cellule.
Il y a repolarisation.

4

 

- IV -
Propagation de l'influs nerveux

 

 

Cette inversion momentanée

se propage tout le long du neurone

comme un effet domino. 

5

L’influx nerveux est plus rapide
si l'axone est isolé par de la myéline distribuée en manchons autour de l'axone.
Conduction saltatoire ( par sauts).

 

- V -
Sens de la propagation de l'influx nerveux

 

 

L'influx nerveux se propage toujours dans le sens suivant :
- des dendrites

- ou du corps cellulaire

- vers l'axone
- et la terminaison axonale
- puis les boutons terminaux

6

7

8

9

 

10

11

 

- VI -
Propagation de l’influx nerveux au niveau des synapses chimiques

 

 

A l'arrivée de l'influx nerveux au niveau des boutons terminaux de l’axone.
Des vésicules se brisent et libèrent des neurotransmetteurs.
Qui s'échappent du premier neurone pour se lier  à la membrane du deuxième neurone.
Cette liaison provoque à son tour un influx nerveux qui se propage le long du deuxième neurone.
 

12

13

14

15

 

 

 

 

 

Écrit par A.S.E. | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.