18 avril 2007

Conférence : Le réchauffement climatique

 

 
1

Association pour la santé et l'environnement
Développement Humain Durable

http://associationpourlasanteetlenvironnement.skynetblogs.be

 

 

Il ne suffit pas de vivre . Il faut bien vivre ...

2

 

 

Le réchauffement climatique

 

 

 

- I -
Le réchauffement climatique est trop rapide pour être normal

 

 

 

- 1 -
De quoi s'agit-il exactement

 

 

Le réchauffement climatique correspond à une augmentation globale des températures moyennes des océans et de l'atmosphère.
Il s'agit d'un phénomène observable à l'échelle du globe.
 

Le réchauffement climatique s'applique aux changements constatés depuis environ 1975.
 

 

- 2 -
Le changement climatique actuel n'est pas simplement une transition comme il y en a eu par le passé

 

 

Le climat évolue.
Il y a des cycles de périodes glaciaires et de périodes interglaciaires :
soit une période froide, suivie d'un réchauffement qui conduit à une période plus chaude.

 

Depuis 10 000 ans, nous sommes dans une période interglaciaire, l'Holocène :
donc nous ne quittons pas une période fraîche pour connaître un climat plus clément.

 

 

- 3 -

Le réchauffement est bien un fait réel

 

 

Depuis 1894,

il est connu qu'il existe un lien entre le taux de CO2 dans l'atmosphère et sa température moyenne.


En période interglaciaire :
dans les régions polaires, le taux de CO2 est égal à 280 ppm (partie par mille).

En période glaciaire :
dans les régions polaires , le taux de CO2 est égal à 200 ppm (partie par mille).

Aujourd'hui, période interglaciaire :
dans les régions polaires , le taux de CO2 avoisine 380 ppm (partie par mille).

 

 

- II -
Quelques facteurs naturels de l'évolution du climat

 

 

Le climat résulte à la fois :

          + De la position de la Terre par rapport au Soleil.

          + Et des phénomènes purement terrestres.

 

 

- 1 -
La théorie astronomique du climat de MILANKOVITCH

 

1

Le climat est directement relié à trois phénomènes terrestres :
          + L'excentricité de la Terre.
          + Son obliquité.
          + Et la précession des équinoxes.

 

 

- 2 -
L'albédo

 

2

L’albédo correspond au rapport :
énergie solaire réfléchie sur énergie solaire incidente.

Les zones géographiques qui ont un albédo fort sont les zones qui réfléchissent beaucoup comme :
          + Les banquises.
          + Les glaciers.

Les surfaces blanches renvoient environ 80% de la lumière absorbée.

 

- 3 -
Les cycles solaires

 

3

Le cycle de SCHWABE de 11 ans

4

Le cycle de GLEISSBERG de 80 à 90 ans

5

Le cycle de SUESS de 200 ans

 

6

Le cycle de HALLSTATTZEIT de 2300 ans

L'activité du Soleil varie.
Ce qui crée divers phénomènes qui se répètent dans le temps, suivant une périodicité.

 

- 4 -
Les tâches solaires

 

7

Tâche solaire vue par le satellite YOHKOH

8

Tâches solaires qui font 8 fois le diamètre de la terre

9

Les tâches solaires expliquent les petits changements climatiques.

 

- 5 -
La dérive des continents vers les pôles

 

10

La dérive des continents vers les pôles est responsable de la création de nouveaux courants marins qui influencent le climat.

 

- 6 -
Les concentrations de gaz à effets de serre

 

11

12

13

L'effet de serre est un phénomène naturel et non humain.

Les gaz à effet de serre (GES), peuvent se concentrer naturellement dans l'atmosphère.

Il est évident que ces phénomènes induisent une partie du réchauffement.

Toutefois, la plupart des scientifiques sont aujourd'hui d'accord
pour affirmer qu'ils ne peuvent, à eux seuls, expliquer l'ampleur de l'augmentation des températures moyennes que l'on observe depuis 30 ans.
 
La réponse se trouve donc d'avantage dans les conséquences des activités humaines.
 

 

- III -
L'homme est à 90% responsable du réchauffement climatique

 

14

La combustion des énergies fossiles
est l'un des premiers facteurs qui augmentent la production des gaz à effets de serre.

C'est pourquoi aujourd'hui il est nécessaire de trouver de nouvelles énergies propres
pour, sans même penser à baisser cette production, tenter au moins d'arrêter sa croissance.

 

 

- 1 -

Les causes du réchauffement climatique sont attribuées à 90% aux activités humaines et en particulier à la production massive de gaz à effets de serre

 

 

Cette affirmation
est celle de plus de 600 climatologues qui se réunissent depuis plus de cinq ans au sein du GIEC :
le Groupe Intergouvernemental des Experts sur l'Evolution du Climat.

Tous ont leur propre sujet de recherche.
Certains n'appartiennent pas aux mêmes écoles de pensée,
mais tous en arrivent aux mêmes conclusions :

Si la déforestation ou les trop fortes consommations d'énergie contribuent également au réchauffement climatique,
le plus grand dommage que nous causons à notre planète se concentre dans l'atmosphère.
L'utilisation massive d'aérosols et les émissions incroyables de dioxyde de carbone :
Presque 380 ppm au lieu de 280,  
et de méthane bouleversent totalement la composition chimique de l'atmosphère, sans aucune commune mesure passée.

 

 

- 2 -

En quoi l'augmentation des gaz à effets de serre est elle liée à celle des températures moyennes

 

 
L'effet de serre est le phénomène naturel qui a le rôle, en quelque sorte, de chauffage central à la Terre.
Il est assuré par les concentrations de vapeurs d'eau, de CO2 et de méthane dans l'air.
Il est l'un des éléments qui assure la stabilité des températures moyennes.
La température moyenne de la Terre est stable
seulement quand le système climatique de la Terre et de l'atmosphère reçoit une quantité d'énergie égale à celle renvoyée dans l'espace.
Ce phénomène est appelé le bilan radiatif de la Terre.
Quand il est nul, les températures sont stables.


 

- 3 -
Comment les gaz à effets de serre bouleversent le bilan radiatif terrestre

 

 
L'augmentation du taux de gaz à effet de serre dans l'atmosphère perturbe le bilan radiatif de la terre.
Aujourd'hui, le système climatique Terre-atmosphère dispose d'une quantité d'énergie plus élevée que celle qui est renvoyée dans l'espace.
Les températures moyennes sont donc plus élevées
.
 

 

- IV -
Les conséquences

 

 

 

- 1 -
Changement de la répartition des précipitations

 

15

A cause du réchauffement :
Dans l'hémisphère Nord, et les hautes altitudes,
les précipitations sont plus importantes.

Au contraire, dans les zones subtropicales,
les précipitations se raréfient.

(
3ème rapport du GIEC . 2007)

 

- 2 -
Emballement de l'évaporation

 

16

Le réchauffement des eaux océaniques,
et le réchauffement des températures moyennes atmosphériques…
font emballer l'évaporation.

 

- 3 -
Fonte des glaces

 

17

18
 

Les ours polaires sont très menacés.
Ne pouvant facilement répondre à leurs besoins de subsistance,
il est de plus en plus courant de les voir s'approcher des villes à la recherche de nourriture.
Une espèce qui lutte et des populations humaines terrifiées…
Les proies leur manquent, à tel point que certains cas de cannibalisme ont été rapportés par des scientifiques.

Les banquises perdent en surface et en volume.

En 2003 , le Groenland a perdu 80 milliards de tonnes de glace.

En 2005 , le Groenland a perdu 230 milliards de tonnes de glace.

La fonte des banquises est responsable de :
          + La hausse des niveaux marins.
          + La perturbation des écosystèmes.

Des centaines de communautés animales et végétales sont menacées.

 

 

- 4 -
Risque de famines

 

19

Les recoltes agricoles ont aussi du mal à s'y retrouver.
Aujourd'hui il est devenu difficile de prédire à quelle période telle ou telle plante va germer.


Par les sécheresses ou les inondations …

Le réchauffement climatique peut aussi engendrer des famines.

 

 

 

Écrit par A.S.E. | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.