15 février 2014

L'appareil de reproduction

1.gif

Association pour la Santé et l'Environnement
Élimination de la Pauvreté
Développement Humain Durable
 
Association Humanitaire . Scientifique . Moderne
qui s'occupe de l'éducation et de la promotion en matière de
Santé . Environnement . Enseignement . Revenu
Droits de l'homme . Citoyenneté . Développement Humain . Mondialisation
au profit des enfants . des femmes . des hommes
là où ils sont
 
 
Il ne suffit pas de vivre. Il faut bien vivre...

10.jpg

 

L'appareil de reproduction

 

L'appareil de reproduction de la femme

1.jpg

2.jpg

3.jpg

1- Vagin
2- Col de l'utérus
3- Utérus
4- Trompe

5- Pavillon de la trompe
6- Ovaire
7- Vessie
8- Rectum

4.jpg 

5.jpg

5.jpg  

6 +.jpg

6 ++.jpg

I-
Les organes

1-
Les ovaires

Au nombre de deux, un de chaque côté du bassin.
Ils ont une forme d’une amande.
De couleur blanc rosée.
Leur volume varie selon l’âge.

- Chez l’enfant :
L’ovaire pèse 2 à
3 g.

- Chez la femme adulte :
L’ovaire pèse 6 à
8 g.
Et mesure :
          +
1 cm d’épaisseur
          +
2 cm de largeur
          +
4 cm  de longueur
Pendant le cycle menstruel :
L’ovaire responsable de la ponte de l’ovule double ou triple de volume quand l’ovule arrive à maturité.
La surface de l’ovaire est irrégulière et mamelonnée.
Les saillies correspondent aux follicules sous jacentes de De Graaf ou ovisac.
Les dépressions figurent les cicatrices post-ovulatoires.

- Chez la femme ménopausée :
L’ovaire atrophié, pèse 1 à
2 g.
Devient lisse et dur.

Les ovaires sont reliés à l’utérus par les trompes de Fallope.
Ils sont fixés grâce à des ligaments qui les relient à l’utérus ou au péritoine.
La région externe de l’ovaire est appelée cortex.
La région interne de l’ovaire qui est très vascularisée et innervée est appelée médullaire.

Les ovaires secrètent quatre groupes d’hormones :
          + Les oestrogènes
          + La progestérone
          + Une petite quantité d’androgène
          + Des inhibines et des cybernines

7.jpg 

7 + Annexes.jpg

7 ++.jpg

7 +++.jpg

2-
L'utérus

Forme de poire
Cavité triangulaire  de 2 à 3 ml

3 couches :
          + Endomètre . Muqueuse interne
          + Myomètre . Muscle Strié
          + Péritoine ou fascia pelvien viscéral

Mensurations :
- Chez la nullipare
          + Poids : 40 à
50 g
          + Longueur :
6,5 cm = 3,5 cm pour le corps, 2,5 pour le col, 0,5 cm pour l’isthme
          + Largeur :
4 cm au niveau du corps et 2 cm au niveau du col
          + Epaisseur :
2 cm

- Chez la multipare
          + Poids : 50 à
70 g
          + Longueur : 7 à
8 cm dont 5 à 5,5 cm pour le corps
          + Largeur :
5 cm au niveau du corps et 3 cm au niveau du col
          + Epaisseur : 3 cm

Moyens de suspension :
          + Ligaments ronds
          + Lames sacro-recto-genito-pubiennes
          + Ligament de Mackenrodt

Moyens de soutien :
          + Muscles releveurs
          + Plancher du pelvis

Vascularisation :
          + Artère ovarienne née de l'aorte
          + Artère utérine née de l'artère iliaque interne ou tronc commun avec l'ombilicale

8.jpg

Utérus

14.jpg

Fixation de l'utérus

1. Ligament rond
2. Mésomètre
3. Ligament utérosacré
4. Piliers internes de la vessie
5. Paracervix
6. Paramètre

15.jpg 

10- Vascularisation

1. Artère ovarienne
2. Artère utérine

9.jpg

Cavité utérine avec orifices tubaires
Hystéroscopie

10 Panorama.gif

Col de l'utéus

11.jpg

12.jpg

Canal cervical
Hystéroscopie

3-
La vulve

13 Panorama.gif

Vulve

14 Panorama.gif

Types d'hymens

4-
Le plancher pelvien
 

22.jpg

23.jpg

24.jpg
Périnée antérieur et postérieur

25.jpg

Aponévrose superficielle

26.jpg

Plan superficiel

27.jpg

Plan moyen

28.jpg

Plan profond

29.jpg

Vascularisation

30.jpg

Innervation

31.jpg

Innervation sensitive

II-
La formation des ovules

15.jpg

15 +.jpg

15 ++.jpg

16.jpg

Ovaire

1-
L'ovogénèse

L'ovogenèse est le processus qui aboutit à la formation des ovules.
Se déroule dans l'ovaire en deux phases simultanément :
         
         
+ La gamétogenèse
          + La folliculogenèse
La gamétogenèse : Partie exocrine correspondant à la production des cellules reproductrices.
La folliculogenèse : Partie endocrine correspondant à la production des hormones sexuelles.
Elle débute de la 15e semaine au 7e mois de la vie fœtale.
Les cellules germinales évoluent, subissent la mitose et deviennent des ovogonies.
Les ovogonies entament la première division de méïose : méïose I.
Et deviennent des ovocytes I en diapause : bloqués en prophase I jusqu’à la puberté.

17.jpg

2-
L'ovulation

L'ovulation correspond à l’étape d'expulsion d'un ovocyte par l'ovaire.
Elle intervient entre le 14 ou 15ème  jour du cycle menstruel.

Régulation hormonale de l’ovulation :
La FSH, produite par l’hypophyse, entraîne au niveau des ovaires la croissance des follicules, où se trouvent les ovules.
Un pic de LH, produite par l’hypophyse, induit l’ovulation dans les 36 à 48 heures qui suivent.
La FSH fragilise la paroi de l’ovaire, permettant à l’ovule de rejoindre les trompes de Fallope.

Symptômes de l’ovulation :
- Augmentation de la température corporelle
- La glaire cervicale, mucus qui protège le vagin des infection
          + Devient clair, perméable aux spermatozoïdes
          + Peut être étiré entre deux doigts sans rompre

17 +.jpg

17 ++.jpg

Ponte d'un ovule

17 +++  glaire cervicale.jpg

Glaire cervicale

17 ++++.jpg

3-
L'ovule

La femme possède : 7 millions d'ovocytes primaires à la puberté.
Diamètre de l'ovule : 100 à 150 Micromètres.
Durée de survie de l’ovule : 24 Heures.

18.jpg

Ovocyte primaire

19.jpg

Ovocyte secondaire

1- Ovocyte
2- Zone pellucide
3- Granulosa
4- Thèque

20.jpg

21.jpg

22.jpg

23.jpg

Ovule

III-
Les cycles de la femme

24.jpg

Système nerveux

25.jpg

26.jpg

Hypothalamus . Hypophyse

27.jpg

28.jpg

29.jpg

30.jpg

Cycles de la femes

1-
Le cycle hormonal

La sécrétion pulsative de GnRH stimule la libération de FSH et LH.
Rétrocontrôle négatif des oestrogènes à faible dose sur le complexe hypothalamo-hypophysaire.
Rétroaction positive des oestrogènes à fortes concentrations responsable du pic de FSH et LH.

31.jpg

32.jpg 

Les hormones hypophysaires
LH
FSH

33.jpg

LH : Hormone lutéinsante
FSH : Hormone folliculostimulante

LH
Hormone lutéinsante

La LH est une hormone hypophysaire présente chez l'homme et chez la femme.
Chez la femme , elle agit sur :
          + Le développement des cellules folliculaires
         
+ Le développement et le maintien du corps jaune

Dosage :

 

LH . Plasmatique

LH . Urinaire

Enfant prépubère

Inférieur à 3 UI / L

Inférieur à 10 UI / 24 H

Femme . Phase folliculaire

0,5 à 6 UI / L

10 à 35 UI / 24 H

Femme . Phase ovulatoire

10 à 50 UI / L

30 à 80 UI / 24 H

Femme . Phase lutéale

0,5 à 0,6 UI / L

10 à 20 UI / 24 H

Femme . Ménopause

10 UI / L

Supérieur à 45 UI / 24 H

 
FSH
Hormone folliculostimulante
 

La FSH est l’hormone hypophysaire gonadotrope la plus importante chez l'homme et la femme.

Chez la femme :
          + Permet la maturation folliculaire
          + Stimule les œstrogènes

          + Permet à l’hypophyse de sécréter la LH responsable de l’ovulation

Dosage :

 

 

FSH . Plasmatique

FSH . Urinaire

Enfant prépubère

Inférieur à 3 UI / L

Inférieur à 3 UI / 24 H

Femme . Phase folliculaire

1 à 6 UI / L

5 à 25 UI / 24 H

Femme . Phase ovulatoire

6 à 10 UI / L

10 à 30 UI / 24 H

Femme . Phase lutéale

1 à 3 UI / L

1 à 15 UI / 24 H

Femme . Ménopause

Supérieur à 20 UI / L

Supérieur à 50 UI / 24 H

 

Les hormones ovariennes
L'oestradiol
L'oestriol
Le progestérone

34.jpg 

L'oestradiol

L'oestradiol est le principal œstrogène de l'organisme.
Sécrété par :
          + L'ovaire : Les follicules ovariens
          + Le placenta
          + Les surrénales accessoirement

Sert au développement et au maintien des caractères sexuels secondaires de la femme.
Entraîne la prolifération des cellules de la muqueuse utérine : l'endomètre.

L'élévation de l'oestradiol au cours du cycle induit par l'hypothalamus et l'hypophyse :
         + La libération de LH
         + Et l'ovulation

- Dosage :

 

 

L'oestadiol . Plasmatique

L'oestradiol . Urinaire

Enfant prépubère

Inférieur à 20 ng soit 73 pmol / L

 

Femme . Phase folliculaire

20 à 120 ng soit 73 à 440 pmol / L

 

Femme . Phase ovulatoire

140 à 400 ng soit 514 à 1468 pmol / L

 

Femme . Phase lutéale

50 à 210 ng soit 183 à 770 pmol / L

 

Femme . Ménopause

inférieur à 30 ng soit 110 pmol / L

 

35.jpg

Follicules ovariens

L'oestriol

L’oestriol est un œstrogène uniquement sécrété pendant la grossesse.
Sa concentration est directement liée à :
          + L’âge de la grossesse.
          + La vitalité du fœtus.

Pour surveiller la vitalité fœtale des dosages itératifs doivent être effectués.

Dosage :

 

Semaines de grossesse

Oestriol . Plasmatique

Oestriolurie par 24 Heures

20ème semaine

30 μg soit 100 nmol/L

4 mg soit 13 μmol/24 H

24ème semaine

42 μg soit 140 nmol/L

6 mg soit 20 μmol/24 H

28ème semaine

65 μg soit 220 nmol/L

9 mg soit 30 μmol/24 H

30ème semaine

75 μg soit 250 nmol/L

10 mg soit 33 μmol/24 H

32ème semaine

128 μg soit 430 nmol/L

12 mg soit 40 μmol/24 H

34ème semaine

150 μg soit 505 nmol/L

13 mg soit 44 μmol/24 H

36ème semaine

178 μg soit 600 nmol/L

15 mg soit 50 μmol/24 H

38ème semaine

215 μg soit 724 nmol/L

18 mg soit 60 μmol/24 H

40ème semaine

240 μg soit 800 nmol/L

20 mg soit 68 μmol/24 H

 

 

Le progestérone

 

La progestérone est une hormone sécrétée par :
          + L'ovaire : Le corps jaune, essentiellement après l'ovulation
          + Le placenta, pendant la grossesse
          + La surrénale en petite quantité
Stoppe la croissance de l'endomètre.
Les travées cellulaires qui  constituent l'endomètre deviennent sinueuses et se gorgent de produits sécrétoires.
L'endomètre a un aspect de "dentelle" et est prêt pour l'implantation de l'œuf.

- Dosage :

 

 

La progestérone . Plasmatique

La progestérone . Urinaire

Enfant prépubère

Inférieur à 0,4 mg soit 1,3 μmol / L

 

Femme . Phase folliculaire

0,1 à 1,5 mg soit 1,6 à 9,5 μmol / L

 

Femme . Phase ovulatoire

 

 

Femme . Phase lutéale

2,5 à 30 mg soit 8 à 95 μmol / L

 

Femme . Ménopause

0,1 à 0,4 mg soit 0,3 à 1,3 μmol / L

 

 

2-
Le cycle ovarien

Le cycle ovarien comprend deux phases :

- La phase folliculaire :
         
+ Durée de 14 jours en moyenne
         
+ Maturation folliculaire
          + Un follicule primaire se transforme en follicule de Degraaf
- Après l'ovulation.
- La phase lutéale ou lutéinique :

          + Durée de 13 à 14 jours en moyenne
         
+ Le follicule de Degraaf se transforme en corps jaune

36.jpg

37.jpg

Cycle ovarien

Tranche d'âge (années)

Nombre de follicules primordiaux

Nombre de follicules en croissance

Vie embryonnaire

7 000 000 ***

 

A la naissance

773 000 ***

 

6 - 10

484 000

15 200

11 - 15

383 500

6 300

16 - 20

186 200

7 100

21 - 25

118 800

5 900

26 - 30

070 700

4 100

31 - 35

049 800

4 000

36 - 40

063 300

6 900

41 - 45

4 600

1 500

  

 Nombre total des follicules primordiaux et des follicules
en croissance dans l'ovaire humain selon l'âge
(d'après Block, 1952, modifié par Ascheim)
 

3-
Le cycle utérin

Le cycle utérin comprend trois phases :
- A la phase proliférative déclenchée par la sécrétion des oestrogènes :
          + La couche résiduelle de l'endomètre subit une croissance
          + Se creuse de glandes en tube
          + Et de vaisseaux
          + La glaire cervicale forme un maillage dense qui empêche le passage des spermatozoides
- A la phase sécrétoire déclenchée par la sécrétion de progestérone :
          + Se développent au niveau de l'endomètre des glandes : dentelle utérine qui favorise l'implantation de l'œuf
          + La glaire devient très fluide , puis redevient dense visqueuse
- A la phase menstruelle :
          + Dégradation de la muqueuse utérine
          + Menstruation pendant 4 à 5 jours

20

Aspect de l'endomètre
selon les phases du cycle menstruel 

4-
La courbe de température

39 +.jpg 

L'appareil de reproduction de l'homme

63.jpg

64.jpg

65.jpg

66.jpg

I-
Les organes

 

1-
Les testicules

Les testicules sont des glandes.
Au nombre de deux.
Ovoïdes.
Symétriques.
Situés en annexe de la verge.
A l’extérieur de la cavité pelvienne.
Dans une poche entourée d’une peau plissée, le scrotum.
Qui a aussi un rôle de régulation thermique.
Leur température est inférieure de
2°C
par rapport à la température corporelle.

Les testicules sont de taille variable selon les individus.
Mesurent en moyenne 3x2x5 centimètres.
Et pèsent
18 grammes
.

- Sur sa face interne
Le testicule est directement entouré d’un tissu conjonctif, L’albuginée :
          + Coque lisse et blanc nacré
          + Epaisse, solide et inextensible
          + Qui se contracte toutes les 14 minutes pour pousser les spermatozoides


-
Sur ses faces latérale et caudale
Le testicule est entouré par une
cavité vaginale testiculaire.
Reliquat de cœlome interne.


-
À
son sommet
Le testicule présente l'épididyme et le sillon épididymaire.

- À son pôle caudal
Le testicule est fixé au scrotum par le gubernaculum testi.

L'albuginée envoie des cloisons ou
septa.
D
écoupant le testicule en 300 lobules testiculaires.
Contenant chacun 1 à 4 tubes séminifères.
Siège de la spermatogenèse (fonction exocrine)
 
Les tubes séminifères sont tapissés d'une couche de cellules nourricières, les cellules de Sertoli.

Les tubes séminifères débouchent :
Sur l'épididyme où les spermatozoïdes neufs maturent.
Puis le canal différent.
Puis l’urètre au niveau de la prostate.

Entre les tubes séminifères se trouvent les cellules de Leydig.
Qui produisent différentes hormones stéroïdes (Fonction endocrine).
Dont le testostérone.
 
La vascularisation des testicules est triple et terminale.
Elle est effectuée par :
          + L’artère spermatique ou gonadique
          + L'artère déférentielle
          + L'artère funiculaire

67.jpg

68.jpg

69.jpg

Tractus génital mâle

 

1- Testicule
2- Canal épididymaire
3- Canal déférent
4- Ampoule déférentielle

5- Vésicule séminale
6- Canal éjaculateur
7- Prostate
8- Canaux excréteurs de la prostate

9- Glande de Cowper
10- Glandes de Littré
11- Urètre
12- Vessie

70.jpg

 Testicule

 

1- Testicule
2- Tube séminifère
3- Lobule
4- canalicules efférents
5- Canal épididymaire

5a- Caput epididymidis
5b- Corpus epididymidis
5c- Cauda epididymidis
6- Canal déférent

71.jpg

Testicule 

1- Epididyme
2- Testicule
3- Tubes séminifères
4- Lobule testiculaire
5- Canal de l'épididyme
6- Canal déférent

Les tubes séminifères . Spermatogenèse

Nombre : 600 à 800 tubes dans chaque testicule.
Longueur : 50 à 60 centimètres.

72.jpg

73.jpg

Tube séminifère

 

1- Tube séminifère
2- Lumières des tubes séminifères
3- Cellules interstitielles de Leydig
4- Vaisseau sanguin
5- Enveloppe conjonctive d'un tube séminifère
6- Cellule de Sertoli
7- Spermatogonie
8- Spermatocyte I
9- Spermatocyte II
10- Spermatide
11- Spermatozoïde

 

Les cellules interstitielles de Leydig . Testostérone

74.jpg

Cellules de Leydig en bleu

75.jpg

Cellule de Leydig en marron

Les cellules de Sertoli . Inhibine 

Les cellules de Sertoli ont plusieurs rôles :
          + Rôle trophique :
                    = assurent la survie  des cellules de la lignée germinale
          + Rôle hormonal :
                    = Secrètent l'inhibine :
                        Une protéine  qui agit sur l'axe hypothalamo-hypophysaire en rétroaction négative
                    = Synthétisent l'Androgène Bunding protein ABP :
                        Une protéine qui fixe la testostérone et la concentre
                        dans la lumière des tubes et dans l'épididyme
          + Rôle mécanique :
                    = Dans la structure des tubes
          + Rôle dynamique :
                    = Font passer les spermatogonies
                       
de l'étage inférieur vers l'étage luminal
                        et déclencher la méiose
                    = Spermiation :
                       Libèrent les spermatozoïdes murs dans la lumière des tubes

76.jpg

77.jpg

Cellules de Sertoli en jaune

Le contrôle hormonal 

L'axe hypothalamo-hypophysaire sécrète :
          + La LH qui stimule les cellules de Leydig
          + La FSH qui stimule les cellules de Sertoli

L'axe hypothalamo-hypophysaire est inhibé par :
          + Les androgènes
          
         
+ L'inhibine

78.jpg

Les cellules de Leydig en jaune
Les cellules de Sertoli en rouge

2-
La prostate

La prostate est une glande génitale de l’homme.
En forme d'une châtaigne.
Entoure la première partie de l'urètre de façon annulaire.
Située en dessous de la vessie et au dessus du périnée.
Entre le rectum, en arrière et la symphyse pubienne, en avant.

C'est à l'intérieur de la prostate que se fait la jonction entre :
          + L'urètre venant de la vessie
         
+ Les canaux déférents
         
+ Les vésicules séminales

Poids : 20 à 25 g
Hauteur : 3 cm
Profondeur : 2,5 cm

La prostate se compose de 40 différentes glandes.
Composées :
          + De cellules de stroma
          + Les cellules de support tissulaires
          + D
e cellules de glandes intermédiaires
Entourées par un corps musculaire.
Et encastrées dans une capsule du tissu conjonctif.

Elle ne produit pas d’hormones.
Mais participe à la formation du liquide séminal, le sperme.

79.jpg

80.jpg

81.jpg

82.jpg

83.jpg

Prostate

3-
La verge

 

L’organe de copulation et de miction chez l'homme.
Constitué de trois couches :
         
+ Les deux corps caverneux
         
+ Le corps spongieux
Le bout distal du corps spongieux élargi et côniforme :
         
+ Constitue le gland
         
+ Et comprend le méat urétral

 

La taille moyenne de la verge :
         
+ Au repos flaccide : 4 à 12 cm
         
+ En érection : 13 à 16 cm

84.jpg

85.jpg

86.jpg

II-
La formation des spermatozoïdes

 

1-
La spermatogenèse

La spermatogenèse est la formation des spermatozoïdes.
Se déroule dans les tubes séminifères au niveau des testicules.
De façon continue.
De la puberté à la fin de la vie.

Si les filles naissent avec toute leur réserve d’ovules.
Les hommes ne commencent à fabriquer des spermatozoides qu'à la puberté.

Et renouvellent, toute la vie durant, leur réserve de cellules reproductrices ou gamètes.

C’est un mécanisme centripète :
Démarre au bord de la membrane du tube séminifère et se termine à la lumière de ce tube.

La spermatogenèse se fait à une température entre 33 et 34° C.

La spermatogenèse comprend 4 phases :

- La Phase de multiplication des spermatogonies :
Les spermatogonies (2n chromosomes) se multiplient par mitose.
Pour assurer la conservation des stocks de spermatogonies.

- La Phase d’accroissement des spermatogonies :
Certaines spermatogonies augmentent de taille.
Et deviennent des spermatocytes I (2n chromosomes dédoublés).

- La phase de multiplication des spermatocyte I :
Chaque spermatocyte I subit les deux divisions de la méiose :
         
+ La division réductionnelle
              Qui donne deux spermatocytes II (à n chromosomes dédoublés)
         
+ La division équationnelle 
            
Chaque spermatocyte II donne deux spermatides (à n chromosomes simples)

- La phase de différentiation des spermatides :
Les spermatides subissent de profonds remaniements.
         
+ Réduction du cytoplasme
         
+ Formation de l’acrosome
         
+ Apparition de la pièce intermédiaire et du flagelle…
Et deviennent des spermatozoïdes.

Une fois formés.
Les spermatozoïdes gagnent l’épididyme.
Avec une durée de transit de 15 jours chez l’homme.
La maturation des spermatozoïdes est importante.
Elle permet :
         
+ L’acquisition de la mobilité fléchante
         
+ Et la capacité à se fixer sur la zone autour de l’ovocyte

Et une fois maturés.
Les spermatozoïdes gagnent les canaux déférents puis l’urètre.

Les glandes annexes majeures :
         
+ Les glandes séminales
         
+ La prostate …
Donnent le volume qui représente l’essentiel du sperme.
Elles permettent l’enrichissement en minéraux, enzymes, facteurs de croissance, fructose.

Les trois glandes annexes mineures :
         
+ La glande de Cowper
         
+ La glande de Tyson
         
+ La glande de Littré
Donnent le mucus pour la lubrification et des phéromones.

100 millions de spermatozoïdes sont produits chaque jour.
Il faut 72 jours pour produire un spermatozoïde.
50 à 200 millions de spermatozoïdes sont libérés par éjaculation.
Norme OMS > 40 millions.

La spermatogenèse est soumise à des variations individuelles.
Influencées en partie par des  facteurs psychiques.

87.jpg

88.jpg

89.jpg

90.jpg

91.jpg

2-
Les spermatozoides 

 

Longueur : 60 micromètres.
Vitesse de déplacement : 1 à 2 millimètres par minute.
Durée de survie : 4 jours.

 

Quatre missions :
          + Naviguer vers l'ovaire
          + Transporter l'ADN
          + Pénétrer l'ovule
          + Fusionner avec le noyau de l'ovule

92.jpg

93.jpg

94.jpg

3-
Le spermogramme

95.jpg

96.jpg

Écrit par A.S.E. | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.